tél. 03 84 89 99 64 info@lagrenelle.net

entrée libre, enfants bienvenus, "chapeau" pour les artistes à la sortie

L’association “La Grenelle” soutient les activités culturelles à la Grenelle sans responsabilité ni engagement.
Nous vous invitons à adhérer (30 €/an) et ainsi soutenir nos activités culturelles à Courchaton.
Pour s'inscrire sur notre
mailing-list envoyez un email, s.v.p.
Les artistes sont invités à proposer leur spectacle.
Michelle Mourat - présidente, Christiane Schaal - vice-présidente, Robert Wedig - secrétaire

>>> 17 ans de spectacles >>> photogalerie >>> liens




Carina Zeiger et Fayçal Salhi en 2018 à la Grenelle

>>> La Grenelle et Carina Zeiger dans l'émission Jazzphabet


automne 2018

samedi 27 octobre à 20h30

Christian Buck - guitare

musique du 19
ième siècle


Napoleon Coste (1805 -1883)
Le Zuyderzée, Ballade op. 20

Fernando Sor (1778 - 1858)
Trois Pièces de Société, op. 33

Napoleon Coste
La Source du Lyson, Fantaisie, op. 47

Fernando Sor
"Mes Ennuis", Bagatelle, op.43

Christian Buck spielt ein ungewöhnliches Gitarrenkonzert :
Musik aus dem 19. Jahrhundert, gespielt auf dem jeweils passenden Instrument. Die Werke von Napoleon Coste, 1806 im französischen Jura geboren, erklingen auf der 8-saitigen romantischen Gitarre; die Musik von Fernando Sor auf der modernen klassischen Gitarre. Somit wird die Klangwelt der Gitarre in ihrer ganzen Fülle und Vielfältigkeit lebendig. Christian Buck, geboren bei Hannover in Deutschland, erhielt seinen ersten Gitarrenunterricht im Alter von elf Jahren. Nach dem Studium an der Hochschule für Musik und Theater in Hannover setzte er seine Ausbildung an der Musikhochschule Luzern in der Konzertklasse von Prof. Frank Bungarten fort und nahm an zahlreichen Meisterkursen teil. Seine internationale Konzerttätigkeit beginnt 1999 und führt ihn durch Europa und Südamerika - sowohl als Solist als auch mit verschiedenen Ensembles.
Seit 2003 widmet sich Christian Buck als Gründungsmitglied des anemos|gitarrenquartett der Kammermusik und erhält mit ihm den Orpheus-Förderpreis. Im Frühjahr 2016 erschien im Plattenlabel encora die vielbeachtete Solo-CD mit Werken von Manuel Maria Ponce, Leo Brouwer und Antonio Lauro.
Christian Buck utilise dans ce concert deux instruments différants pour faire vivre l'abondance et la diversité des compositions du 19. siècle qu'il a choisi. Pour les ɶuvres de Napoléon Coste, né en 1806 dans le Jura français, c'est la guitare romantique avec 8 cordes, pour ceux de Fernando Sor, né en 1778 à Barcelone, c'est une moderne guitare classique.

Christian Buck, né à Hannover en Allemagne, a commencé d'étudier la guitare à l'âge de 11 ans, il suivie ses études à la Hochschule für Musik und Tanz, aussi à Hannover, puis il étudiait à la Musikhochschule de Luzern en Suisse dans la classe de Prof. Frank Bungarten et participait à un grand nombre de cours de maître. Son parcours professionel démarre en 1999, en solo et dans plusieurs ensembles en Europe et Amérique du Sud. En 2003 il crée avec des amies le quartet de guitare Anemos (qui a joué à la Grenelle en 2008) qui a reçu le prix Orpheus.

samedi 3 novembre à 20h30

Fulvio Sinicco Quartet

jazz

Le Fulvio Sinicco Quartet
(saxophone – guitare – basse – batterie)
se compose de musiciens issus d’horizons divers
et a été crée en 2010 à Mulhouse.
Nous proposons un répertoire
basé sur des standards de jazz,
rattachés à diverses époques,
ainsi que des compositions propres au quartet.
Le groupe laisse une grande place à l’interprétation,
l’improvisation, avec un swing toujours soutenu.
L’esthétique est moderne mais reste ancrée dans la tradition.
A travers ces années d’existence le groupe c’est forgé
une grande expérience de la scène aussi bien en festival, que lors de soirée privée.


vendredi 23 novembre à 20h30

Duo Arrin :
Andrea Ingham - flûte traversière, Richard Heaney - guitare, composition

Musique Classique d'Inspiration Celtique - une alchimie acoustique

Le duo ARRIN, Richard et Andréa Heaney, viendra vous offrir un concert d'une heure de douceur dans un monde de bruit, un canevas de compositions originales : Aux frontières de l’insolite, c’est un courant nouveau, élégant et généreux qui se développe, séduisant et flatteur à l’oreille.
Andréa, flûtiste et voix (alto), peut être accompagnée par Richard à la guitare, mais aussi du percutrum barytar, (si si, il va jouer la guitare avec ses pieds!) instrument de sa composition(le guitariste crée des lignes de basse, qui donnent cette impression d'orchestre. Le principe : une guitare dont il joue avec le pouce du pied droit) : deux talons musicaux! et tabouret harpe, un deuxième instrument inventé par Richard : le premier au monde!
Leurs deux voix(alto et baryton), souvent a cappella, proposent un programme très éclectique qui devrait séduire tout le monde.
Toutefois ce sont les compositions les plus inédites de Richard, qui font vibrer le public.
Les chanson sont bondissantes, et a ne surtout pas oublié les sauts d'humour de Richard entre morceaux!


La presse a écrit : ... un duo britannique vivant en France, et de formation classique ... Andréa enchante l’auditoire par son jeu virtuose à la flûte traversière et sa jolie voix ... un concert original avec des compositions étonnantes ... une musique murmuré comme une invitation à la rêverie accompagné pour quelques pièces par la basse aux pieds (percutrum barytar) ou le tabouret harpe (siège musical), deux instruments inventées par Richard Heaney ... le public était sous le charme ... compositions originales et inédites, souvent d’influences celtiques ... avec des compositions allant chercher loin, avec le jazz manouche ou les traditions méditerranéennes; ou plus près, avec les traditions européennes ou la musique classique, le duo Arrin ose les mélanges et l’innovation ...

>>>
http://www.arrin.com/


lundi 26 novembre à 20h30

festival littéraire LES PETITES FUGUES
13. édition du festival à la Grenelle
nous accueillons Guy Boley

Guy Boley présente son dernier livre
- lecture, discussion, son travail d'auteur ... et le verre d'amitié.

Guy Boley est né en 1952. Il a été maçon, ouvrier d’usine, chanteur des rues, cracheur de feu, acrobate, saltimbanque, directeur de cirque, funambule à grande hauteur, machiniste, scénariste, chauffeur de bus, garde du corps, père Noël et cascadeur, animateur d’ateliers d’écriture en milieu carcéral, prof de guitare et de cinéma, avant de devenir dramaturge pour des compagnies de danses et de théâtre. Il compte à son actif une centaine de spectacles joués en Europe, au Japon, en Afrique ou aux États-Unis. Son premier roman, Fils du feu (Grasset, 2016) a remporté sept prix (Grand Prix SGDL du premier roman, Prix Georges Brassens, Prix Millepages, Prix Alain-Fournier, Prix Françoise Sagan, Prix (du métro) Goncourt, Prix Québec-France Marie-Claire-Blais).
Quand Dieu boxait en amateur est son deuxième roman.

>>> http://www.lespetitesfugues.fr/auteurs/guy-boley


vendredi 7 décembre à 20h30

Die Hasardeure : Félix Verry et Rui Staehelin

Musique improvisée à la fin de la Renaissance

Après avoir longtemps joué ensemble à l'occasion de nombreuses jam sessions et autres performances spontanées,
Félix Verry (violon Renaissance) et Rui Staehelin (luth, théorbe et chant),
tous deux diplômés de la Schola Cantorum de Bâle, ont décidé de s'établir entant que groupe fixe en choisissant le nom Die Hasardeure, mot français passé dans le vocabulaire allemand qui symbolise à la fois la double nationalité du duo (franco-suisse) et sa signifcation : une personne qui aime prendre des risques sans se soucier du danger... Spécialisés dans la pratique de l'improvisation dans la musique de la fin de la Renaissance et du début de la période baroque, le duo la pratique sous toutes ses formes : grounds, diminutions sur des modèles vocaux et instrumentaux, danses, fantaisies et ricercars de forme libre et accompagnement de pièces vocales. Leur approche de cette pratique combine imagination et spontanéité ainsi qu'une étude approfondie des différentes sources historiques.
Né en France ou il débute son parcours musical comme violoniste, Felix Verry découvre la musique ancienne et sa pratique basée sur une approche historique à Belfort et Strasbourg puis à la Schola Cantorum de Bâle. Il étudie alors intensivement la musique de la Renaissance et du début de la période baroque ainsi que plusieurs méthodes d'improvisation historique. Il pratique également la musique médiévale avec l'ensemble Rumorum qui participe actuellement au programme Eeemerging après s'être produit dans différents festivals en Europe (Le Thoronet, York, Tage Alter Musik Herne). Il créé l'ensemble Stemme Nova, dédié à l'interprétation de la musique de l'Europe du Nord au début du 17ème siècle. Il joue également de la musique traditionnelle, une pratique qui l'a amené à une approche en profondeur de la danse, autant dans la musique ancienne que dans les musiques traditionnelles. Rui Staehelin, né à Bâle, découvre le luth en autodidacte lors de son adolescence. Il étudie ensuite à la Schola Cantorum de Bâle dans les classes de Hopkinson Smith et Peter Croton et participe à difference masterclass avec Evangelina Mascardi, Paul Beier et Paul O'Dette. Rui chante et s'accompagne lui-même ; cette spécialité l'amène à intégrer l'ensemble "Concerto di Margherita" qui participe actuellement au programme Eeemerging. Il se produit régulièrement avec d'autres ensembles comme Tradiophon et Novantik (Requiem for a piece of meat).







Les spectacles sont organisés par Christiane Schaal et Robert Wedig
Nonnengasse 6, D–72070 Tübingen, Tel. 0049 (0)7071 66768
1 Rue de la Grenelle, F–70110 Courchaton, tél. 0033 (0)384 89 99 64